Romans

L’Etoile de Lowilo, tome II

Lord Owen découvre une contrée inconnue, les Sept Campagnes : un territoire hostile placé sous le règne du redoutable Totk-khan, autrement nommé le dieu de l’orage. Aveugle et isolé, l’héritier déchu devra déjouer les croyances qui le désignent comme un démon et sauver sa vie pour combattre les desseins de la Comtesse. Devenue reine de Terre d’Or, elle utilise ses talents de persuasion pour arriver à ses fins, mais des alliances se forment pour la combattre. Pendant ce temps, au sein de la Forteresse d’Ombrazur qui abrite les Visionnaires, le Maître des Crépuscules commence son exploration du Nouveau Monde. Déjà, sa puissance ténébreuse se déploie et annihile les volontés. Ce deuxième opus de L’étoile de Lowilo vous fera voyager vers des contrées mystérieuses où les intrigues se tissent et se déjouent. Courage, espoir, trahison et manipulation bousculeront les destins pour révéler celui d’Owen lors de cette incroyable aventure.

Vous pouvez retrouver la chronique du Premier Tome ici. Le Tome 2 est sorti en février 2020.

Généralement, je suis assez déçue de la suite d’une histoire, surtout si le premier tome m’a beaucoup plu. Ici, L’Etoile de Lowilo fait exception. C’est sans doute la suite que j’attendais. Ici, on n’est moins dans l’action, et plus dans une guerre psychologique. Ou si on peut le dire, dans une guerre des religions.

Beaucoup de questions laissées en suspens trouvent des réponses ; et pas forcément celles que j’attendais. J’ai eu quelques surprises ; les hypothèses que j’avais émises pour moi-même ce sont révélées fausses. De plus, des personnes qu’on aurait pu penser secondaires, sont en fait des personnages clé qui permettront au héro, le Lord Owen Elm, de mener sa tâche à bien. D’autres personnages font également leur apparition, et ils donnent un tout autre sens et d’autres perspectives au récit.

Ici, on entre complètement dans une mythologie à part entière. Une mythologie qui ne ressemble à aucune autre que je connaisse ; peut-être quelques ressemblances avec la culture nordique si on devait analyser plus précisément. Mais je me trompe peut-être. Tous les paysages semblent superbes, chaque peuple rencontré a sa propre culture et sa propre philosophie. Le mysticisme est une part importante de cette suite.

Nous avons également le récit de deux femmes fortes de leurs pouvoirs et de leur caractère bien trempé. Elles ne sont en aucun cas l’archétype de la princesse en détresse que le Prince Charmant doit à tout prix sauver. C’est bien le contraire dans un sens. Je pense qu’il ne faut pas forcément voir ici l’expression d’un quelconque féminisme mais l’expression d’un idéal, ou alors la transposition de la personnalité de l’autrice elle-même. Enfin de compte, est-ce que Déborah Perez ne serait-elle pas une pirate au caractère bien trempé, prête à conquérir les mers qui s’offrent à elle ?

Pour conclure, même si ce tome répond à certaines questions et surprend, il soulève également de nouveaux mystères. De nouvelles aventures attendent notre Roi Déchu. La prophétie va-t-elle finalement se réaliser ? Y a-t-il une erreur d’interprétation des signes ? Une guerre de grande envergure va-t-elle éclater ? J’ai hâte de découvrir la suite des aventures de ses personnages auxquels je me suis attachée.

2 commentaires sur “L’Etoile de Lowilo, tome II

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.