Romans

Adanhael, tome 1 : L’Enclave.

« Cette nuit-là, une jeune fille lâcha la petite main potelée de son enfance, consciente de la brièveté de la vie. Cette nuit-là, l’esprit d’un démon chavira dans un abîme de regrets, conscient de n’être que le reflet de son humanité perdue. »
(En ce début de vingt-et-unième siècle, rien ne va plus sur le Vieux Continent. Un âge révolu depuis des siècles livre un combat contre le temps, semant le chaos dans nos grandes agglomérations…)
Inoculé par le venin d’un insecte maléfique, le Mal se répand dans le sang d’Adanhael. Dans quelques jours, l’enfant de huit ans rejoindra les subordonnés du Mal ou bien mourra. Pour le sauver, Maelrhys l’enchanteur et Breval le Gardien décident de l’emmener dans l’Enclave, une grande ville ceinturée par un étrange champ de force : le Rideau. Mais aussitôt partis, ils sont rattrapés par Emma et Chloé, la sœur adoptive de l’enfant et son inséparable amie. Désormais, ils seront cinq à braver l’adversité dans une quête effrénée où la mort peut frapper à tout instant. Pressés par le temps, ils feront face à des êtres venus d’époques totalement oubliées des hommes.

Sorti le 19 juin 2020, écrit par J.F. Sibar.

Et si tout reposait sur les épaules d’un enfant de 8 ans ? Mais un enfant pas comme les autres. Adanhael est mi-humain, mi-elfe. Et son destin est de vaincre le Mal. Dans un monde dystopique où dans la ville de Bordeaux cohabitent ensemble Humains, Elfes, Orques, Vampires, Fées et autres créatures sorties tout droit de nos contes.

Dans un monde où il faut ans cesse de serrer les coudes, oublier ce qu’est le confort de se sentir en sécurité. Et où les ennemis ne sont pas forcément ce qu’ils semblent être. Tout au long du récit, j’ai eu l’impression de suivre et de sentir ce que les personnages vivaient. Comme une spectatrice privilégiée. Même s’il y a eu des cènes difficiles à lire, j’ai vraiment apprécié de découvrir cet univers. J’a comme une envie d’avoir un Elfe comme meilleur ami 😊

Concernant l’écriture de l’histoire en elle-même, il y a souvent des retours en arrière, et j’avoue que de temps à autre j’étais un peu perdue. Même si les retours en arrière ne dataient de quelques heures. A travers ces 593 pages, on en apprend beaucoup sur la psychologie et l’histoire des personnages. Cependant, je trouve que cela manque un peu d’action et j’espérais voir le dénouement de l’histoire. Toutefois, il va falloir être patiente !

Un commentaire sur “Adanhael, tome 1 : L’Enclave.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.