Manga

Solo Leveling T.1

Dix ans auparavant, des portails ont commencé à apparaître un peu partout dans le monde. Ces portails ont la particularité de connecter le monde à d’autres dimensions, donjons ou mondes parallèles. En même temps, certaines personnes ont développé des capacités afin de pouvoir chasser ces portails. On appelle ceux qui reçoivent un Éveil, des Chasseurs.

Sung Jin Woo est considéré comme le plus faible des Chasseurs de rang E… Autrement dit le plus faible parmi les faibles. Il est tellement faible qu’il est surnommé par ses confrères, le « Faible ». Avec une équipe de Chasseurs, il se rend dans un donjon de rang D. Malheureusement, l’équipe se retrouve piégée dans une salle avec des monstres qui ne sont pas du tout du niveau du donjon… S’en suit un massacre… Et Sung Jin Woo, aux portes de la mort arrive à acquérir une capacité pour le moins étrange…

Sung Jin Woo va-t-il réussir à devenir le plus puissant des Chasseurs tout en surmontant les épreuves et conspirations ?

Manwa / Webtoon en 148 chapitres (en cours au Corée du Sud), 19 chapitres publiés en français par Kbooks / Verytoon.

Pour tout vous dire, c’est mon premier manhua, que ce soit en physique ou en numérique. Je ne savais pas trop quoi m’attendre, mais le thème de l’isekai (vivre dans un autre monde, une autre dimension) me plaît assez. Etant une grande adepte de Sword Art Online, je n’ai pas pu résister à l’appel. D’autre part, j’ai eu un peu peur que la lecture ne me plaise pas, dans le sens où je suis habituée de lire des manga dans le sens japonais. Cependant, dans le cas de Solo Leveling, il faut vraiment le prendre comme étant un comics dans le sens de lecture, avec les codes du manga. A partir de là, la lecture a été très simple et rapide.

Concernant l’œuvre en elle-même maintenant, il est certain qu’il ne fait pas le mettre entre toutes les mains, surtout les plus jeunes, à cause de la violence de certaines scènes. Toutefois, cette violence fait partie de l’histoire et est nécessaire pour comprendre l’univers de ce titre. Le fait qu’on suive en priorité le chasseur le plus faible de la classe la plus faible est assez intéressante, même si on peut aisément deviner la suite. Grâce à ce point de vue, on comprend les difficultés du métier de chasseur, de ses enjeux mais aussi du fonctionnement hiérarchique.

Concernant le dessin maintenant, c’et à la frontière entre le comics et le manga, tout en restant lisible pour le lecteur. Et même quand il y a de l’action, il est facile de deviner ce qui se passe et d’identifier qui ou quoi est au cœur de l’action. Dans ce sens, le manhua, du mois celui-lui là, est au dessus de certains manga dont les dessins sont souvent brouillon.

Sans vous dévoiler la fin de ce premier tome, Solo Leveling pourrait devenir une référence dans le genre Isekai, et peut être un bon point d’entrée pour découvrir ce genre, que ce soit les Isekai ou les manhua. Mention spéciale pour le couverture qui est magnifique avec son vernis sélectif.

Lire sur Verytoon ◀▶ Acheter le tome 1

4 commentaires sur “Solo Leveling T.1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.